Chiang Mai

Publié le par Looo

ENCORE!!!

Mais qu'est-ce qui nous prend subitement!!! C'est le nord, le soir il fait froid, alors dans les petites bourgades, on file le soir sur internet rattraper son retard!

On reprend donc au samedi 16 janvier, 22h35.

Nous grimpons dans le train avec 40 minutes de retard. Il ne restait plus que des couchettes du haut, celles du bas etaient toutes bookees. Le trajet s'est bien passe, on a relativement bien dormi, bringuebales dans nos couchettes, avec le bruit du train en fond... Eddy et Val ont pour leur part passe une nuit de merde... On arrive a Chiang Mai vers 11 heures, on avait bien fait de reserver deux chambres dans une guest house de Chiang Mai qui avait vraiment l'air bien, et l'employe nous attend a la sortie et nous y emmene. L'hotel est genial, les chambres sublimes, le lit super... Internet gratuit et piscine... Superbement decore, pour 8 euros encore! Le reve. En plus le resto est vraiment bon. On se depeche ensuite de louer des mobylettes car aujourd'hui a lieu le dernier jour du festival des ombrelles de Bo Sang, village situe a 9km de Chiang Mai, pendant lequel tous les artisans du village exposent leurs ombrelles, il parait que c'est une ambiance vraiment particuliere, a ne pas manquer... On s'y rend donc, et comme de fait, c'est ultra colore, vivant, authentique... Un joli marche se tient au centre d'une rue pietonne, et vend artisanat, fringues, deco et en-cas ( au choix, fraises au sucre, gauffres ou sauterelles, grillons et vers blancs grilles...). On rentre vers 19h30 a la Chiang Mai thai house, le temps de se changer et nous voila repartis au Sunday Market... Un monde de fou! c'est insupportable.

Lundi 18 janvier, debouts a 9h20, apres une bonne nuit bien reposante! On part vers le Wat Doi Suthep, grand temple en haut d'une montagne, magnifique... Petite balade ensuite dans un parc abritant une cascade. Le temps file a vitesse grand V, il est deja bientot 15 heures, il est temps de remettre les motos au loueur... On rentre a la guest house, on n'a pas dine donc en route pour un petit resto! On decouvre le Maraboke, resto thai divin. Apres une petite balade dans le marche en face, Val et moi decidons d'aller nous faire masser au centre des aveugles, qui parait-il est un must, ils sont dotes d'un sens du toucher inoubliable. C'est la croix et la banniere pour y arriver, mais au final on y est! On prend un massage a l'huile toutes les deux.

... Ce fut une horreur. On n'etait pas seulement chez des non-voyants, on etait aussi chez des tuberculeux... Ca crachait, toussait, eternuait dans tous les sens. Alors au niveau du massage en lui-meme, une catastrophe, ces deux pauvres nanas ne savaient absolument pas masser, c'etait du grand n'importe quoi, elles nous ont vide un litre d'huile poisseuse et puante sur le corps... Bref, un massacre.
Il faut qu'on rentre absolument prendre une douche pour retirer toute cette huile poisseuse! Pendant cette heure abominable, Didier a ete retirer ses fils a son bras, la cicatrice est nickel. On rentre a l'hotel, et O horreur, ils n'ont plus de places pour demain soir, on a trop traine pour leur confirmer notre prolongation et ils ont donc reserve nos chambres a d'autres. Proute. Demain on part en tour jusque 17h30, on n'a pas d'hotel. Pendant qu'on cherche Val et moi des guest houses sur Chiang Rai, ou nous partons apres-demain, les mecs partent a la recherche d'une guest house sur Chiang Mai pour demain soir. SUper, ils en trouvent une passable pour 5 euros la nuit, ca fera l'affaire. Par contre, de notre cote, pour Chiang Rai, c'est un peu galere... Tant pis, on va au Night Bazaar, puis un bon Burger King, et il est deja 23h30, cette journee est passee horriblement vite. Dodo, car demain grosse journee!

Mardi 19 janvier, reveil a 7 heures apres une treees bonne nuit. Pret pour une belle journee d'excursion, dans des zones normalement pas trop touristiques (on a paye un supplement pour etre emmenes dans des regions plus preservees, car ici c'est l'industrie!) On pose nos sacs a l'agence du tour et a 8h30, nous grimpons dans le minivan qui nous emmene a une ferme d'orchidees et de papillons. Assez jolie, la ferme est cependant tres "culture de fleurs" et pas assez "jardin"... Mais les fleurs sont splendides, meme si c'est sans comparaison aucune avec Singapour...
On se rend ensuite a un village Lisu, tribu ethnique, d'ou nous partons en balade pour rejoindre un camp d'elephants. Les paysages sont superbes, nous traversons grandes plaines et champs de soja, rivieres et arrivons enfin au camp. C'est un autre monde, compare a l'eden que nous avons connu a Kanchanaburi, chez Francois. Ici les elephants attendent, leur chaise montee sur leur dos, les touristes qui leur grimperont dessus derriere des barrieres barbelees. Ces elephants sont, nous dit-on, des rescapes du braconnage en foret en Birmanie, ils ont donc tous des traces de leur douloureux passe, depigmentations de leur peau au cou, a la tete ou aux pattes, signes de blessures anterieures... Ici les mahouts y vont fort avec leur bete, ca cogne fort, beaucoup trop fort a mon gout. J'avais ete enerveillee par la complicite liant les deux elephants de Ganesha Park avec leurs maitres respectifs, qui n'avaient qu'a ouvrir la bouche et prononcer un son pour que leur bete leur obeisse au doigt et a l'oeil. C'etait si spectaculaire...
Nous montons donc sur nos elephants, je demande a etre assise sur son cou, comme a Ganesha, Didier lui se pose sur le fauteuil. Nous partons en "balade", c'est-a-dire que nous faisons un cercle d'un diametre de 30 metres autour du camp... Pitoyable. Les mahouts gueulent, frappent a l'aide de leur baton... Et mon elephant crie, gemit. Bref, ni une ni deux, je descends, incapable de rester tranquillement assise dessus pendant qu'il se fait bastonner pour avancer plus vite. Je n'apprecie vraiment pas cette promenade. Tout le monde est d'ailleurs un peu sceptique. Dommage que ce soit la 1ere experience de contact avec les elephants pour Val et Eddy... Une fois la "balade" terminee, on lunche au camp, une soupe insipide et un poulet aigre-doux mediocre. Allez, on repart! Ouf! En route vers une cascade ensoleillee, eau treees fraiche mais cadre vraiment sympa, la cascade est privee donc on est seuls au monde! Apres un bref plouf, nous reprenons la route en direction de la riviere, ou un rafting nous attend, grande premiere pour moi!
C'est genial, les rapides sont de niveau 2 donc tout a fait abordable aux debutants, on est juste tombe sur un guide fou a lier, qui voulait nous effrayer - et a reussi- en nous faisant prendre les rapides de cote ou a l'envers... Un peu de piment! A suivi ensuite une traversee en radeau de bambou, embarcation typique... Oui sauf que le notre... ne flottait pas! Le fou rire qu'on s'est pris, tous le cul dans l'eau gelee, a essayer de piger pourquoi notre radeau coulait... Le guide nous a meme depose sur la berge plus tot que prevu, tellement il devait etre excede par nous!
Bref, belle journee. MAIS qui n'est pas finie, puisqu'apres le tour, un package de 4 heures nous attend Val et moi au Spa Cheeva! On a reserve la totale: seance de reflexologie plantaire, puis sauna aux herbes, ensuite gommage du corps au cafe, miel et sucre, suivi d'un bain de lait et d'un massage de 75 minutes aux huiles chaudes, et qui se termine par un soin du visage en 6 etapes, toutes realisees a l'aide d'ingredients naturels!!! Le TOP du TOP! Ces quatre heures nous auront coute l'enorme somme de 50 euros... Bonheur!
Ce fut grandiose, les meilleurs soins que j'ai pu recevoir, un massage divin (me suis endormie, premiere fois de ma vie que ca m'arrive!) - Mumu, tu auras du pain sur la planche a mon retour!!! :) - un service excellent... Seul point noir: les cafards. On en a trouve dans notre sauna --> on est sorties en hurlant de la cabine, c'est vraiment degoutant ces betes... Resultat on a eu droit a une extension du massage... :D
Et une fois le soin fini, un taxi nous attend pour nous ramener a notre hotel. Le pied. On retrouve nos hommes au resto Maraboke, le delicieux thai qu'on a decouvert, et on discute devant un plat de nouilles delicieuses. Quelle soiree... On rentre ensuite a notre nouvel hotel d'une nuit, la chambre est petite mais impeccable.
Le debut de la nuit va etre gache par deux *** de nanas completement sans gene qui vont hurler dans leur chambre en face de la notre et continuer a babeler, leur porte grande ouverte. Apres 30 minutes je suis sortie et leur ai demande de la fermer (la porte et leur g***). Non mais.

Demain, depart pour Chiang Rai, vraiment tout au nord!

Photos de Chiang Mai ICI

Publié dans Thailande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article